Environnement Numérique de travail Annuaire du personnel de l'Université d'Auvergne UdA Pro: Le réseau pro de l'Université d'Auvergne
Accueil > Formations > Masters > Master Analyse de projet de développement
L’Université Blaise Pascal et l’Université d’Auvergne ont fusionné au 1er janvier 2017 pour devenir l’Université Clermont Auvergne (UCA).
Le catalogue de formation est uniquement consultable sur le site de l'UCA à l'adresse suivante :
http://www.uca.fr/formation-/nos-formations/catalogue-des-formations/
Les modalités d'inscriptions seront également détaillées sur le site de l'UCA 
Ce catalogue reste actif mais il n'est plus à jour.

Master Analyse de projet de développement

 

Le master Analyse de Projet de Développement (APD) vise à rendre un petit nombre de jeunes économistes capables d'appliquer les instruments modernes d'analyse économique aux problèmes de développement et de maîtriser les nouvelles méthodes d'analyse et de gestion de projets. Il s'agit d'une formation qui complétée par le montage d’un projet en équipe, une étude appliquée (jeune consultant) et un stage obligatoire (3 mois minimum), leur donne d'excellentes chances sur le marché du travail.
Le master "Analyse de Projets de Développement" est accrédité du Diplôme Universitaire “Magistère de Développement Economique”. Les étudiants profitent ainsi d’une double diplomation. Ils peuvent également suivre en parallèle le Master Recherche “Economie du Développement”.
La majorité des étudiants qui accèdent à la deuxième année proviennent de la filiére Magistère de Développement Economique.


promotion 2015-2016

 

Master Analyse de projet de développement

Mention : Analyse économique et développement international

Droit, Economie, Gestion

Niveau du diplôme : BAC+5
Crédits ECTS : 120
Durée des études : 2 ans
Lieu de la formation :

Ecole d'Economie, CERDI (Centre d'Etudes et de Recherche en Développement International)

65 Boulevard François Mitterrand

63000 Clermont-Ferrand.

Accessible en :
  • Formation initiale
Disponible en :
  • Enseignement présentiel

Objectifs

  • Historique

L'origine de la spécialité « analyse de projet de développement » (APD) date de 1976, avec la création du DESS (Diplôme d'Etudes Supérieure Spécialisée) de « développement économique ».

En 1989, cette spécialité est devenue une des deux options de la 3ème année du Magistère de Développement Economique (http://economie.u-clermont1.fr/sof/formation/idFormation/14694), le DEA (Diplôme d'Etudes Approfondies) d'économie du développement constituant l'autre option.

Suite à la réforme Licence – Master – Doctorat (LMD) en 2003 et, l'harmonisation européenne des grades universitaires, le diplôme de DESS de développement économique a été remplacé par le diplôme de master « développement économique et analyse de projet », également de niveau bac+5.

Durant le quadriennal 2007 – 2012, cette formation a été un parcours du master « économie et développement international ». Depuis 2012, avec la création de l'Ecole d'Economie, le master APD est devenu une spécialité de la mention « analyse économique et développement international ». Il constitue, comme dans sa conception initiale, une des deux spécialités de la 3ème année du Magistère de Développement Economique.

  • Objectifs pédagogiques de la spécialité

Ce master propose une formation spécialisée en analyse des projets et des programmes de développement économique. Les fondements de l'analyse de projets, basés sur des aspects économiques, financiers et juridiques, sont complétés par l'apprentissage des méthodes et des outils contemporains nécessaires à l'analyste de projet ;  par l'examen des questions d'économie du développement, autant sur des aspects micro-économiques (migration, santé, éducation, ressources naturelles, anthropologie économique) que macro-économiques (politiques budgétaires-monétaires, financement international, aide au développement, économie de la transition, environnement) ; et par des séminaires animés par des professionnels du développement international et régional.

Les principaux objectifs de l'enseignement sont les suivants :

  • donner une solide formation en analyse, évaluation et management de projet ;
  • permettre de situer l'ensemble des problèmes de choix publics dans le cadre général de l'économie publique, l'accent étant mis sur les fondements de l'analyse de projet et sur la place des investissements dans le champ plus large des interventions publiques.
  • donner un enseignement approfondi sur la  politique économique de nombreux pays dans le monde, enseignement accompagné par l'analyse de son environnement économique et social ;
  • situer les projets dans un cadre sectoriel, avec l'appui de spécialistes reconnus internationalement dans les domaines de l'agriculture, de l'industrie, de la santé, de l'éducation, de l'environnement, de transport, et d'autres secteurs majeurs.
  • Objectifs professionnels de la spécialité

Le Master Analyse de projet de développement, dont le prolongement normal est l'entrée dans la vie active, vise à répondre à un besoin spécifique. Dans la plupart des pays (pays développés et pays en développement) se fait sentir le besoin de spécialistes en analyse et management de projets de développement et d'évaluateurs qualifiés de l'action des pouvoirs publics.

Pour répondre à ces besoins spécifiques, les enseignements du master font une place prépondérante aux études de cas, aux études des problèmes de développement, aux rencontres avec des praticiens du développement international et régional.

Ces exigences se retrouvent dans des travaux pratiques et applications des acquis proposées tout au long du cursus : i) collecte et traitement de l'information en utilisant des outils d'aide à la décision (techniques quantitatives), ii) évaluation d'impact des projets, iii) réponse à des appels d'offre émanant des Institutions Internationales, iv) évaluation d'un appel d'offre, iv) montage d'un projet en équipe (parfois en collaboration avec une association, réalisation parfois d'un projet évènementiel, …), v) étude appliquée comme jeune consultant auprès d'une institution / organisme sur des problèmes de développement local ou régional, ou réalisation d'un mémoire de recherche pour les étudiants suivant en parallèle la deuxième option du Magistère (économie du développement), v) stage professionnel d'une durée de trois mois minimum, vi) travaux pratiques réalisés en collaboration avec les intervenants extérieurs.

Compétences visées

La formation vise à rendre un petit nombre de jeunes économistes capables d'appliquer les instruments modernes d'analyse économique aux problèmes de développement et de maîtriser les nouvelles méthodes d'analyse, d'évaluation et de management de projet. Il s'agit  donc d'une formation qui complétée par le montage d'un projet, l'étude appliquée et un stage obligatoires, leur donne d'excellentes chances sur le marché du travail.

De façon plus spécifique, l'étudiant doit :

  • Maîtriser les méthodes et outils de l'analyse de projet : cycle intégré des projets et programmes, analyse coût-avantages, coûts-efficacité, analyse multicritères, méthode des effets, évaluation d'impact, analyse de sensibilité.
  • Avoir une connaissance approfondie des enjeux du développement (économiques, sociaux, politiques et environnementaux) au niveau international et national.
  • Maîtriser les méthodes et outils techniques de l'analyse économique, en particulier l'économétrie (analyse des données de panel et qualitatives).
  • Maîtriser des outils spécifiques au management des projets : organisation, planification, risque, aspects géographiques (géomatique), traitement et exploitation d'enquêtes.
  • Avoir des connaissances sur l'ensemble de champs du management de projet et les mettre en œuvre : gestion du contenu, des délais, des coûts, de la qualité, de l'équipe de projet, de la stratégie de communication, de risques et du suivi.
  • Avoir des connaissances complémentaires à la mise en place d'un projet – programme : aspects financiers et juridiques (administration des contrats).
  • Savoir élaborer, gérer et évaluer un projet et programme de développement, des termes de références et des appels d'offre.

Les plus de la formation

L'équipe pédagogique du master est composée de nombreux professeurs invités en poste dans de prestigieuses universités étrangères.

Les étudiants bénéficient de cours dispensés par des professionnels de haut niveau dans le domaine du développement et de l'analyse des projets.

Les synergies entre la recherche et la formation sont très étroites: l'équipe pédagogique étant constituée de chercheurs, en particulier du CERDI, dont l'activité de publication dans des revues scientifiques internationales est notable. Le CERDI est un laboratoire de recherche, CNRS/UdA, spécialisé en économie du développement et classé A+ par l'agence de notation AERES.

Les étudiants profitent d'une double diplomation: master et magistère de développement économique.

Les étudiants peuvent suivre en parallèle la spécialité « économie du développement » préparant à la recherche et au doctorat.

Apprentissage des logiciels professionnels spécialisés. Econométrie et traitement des données : Stata, E-views, Epidata. Géomatique : ArcGis. Analyse de projet : MS Project, Risk for project, MS Visio.

Les étudiants peuvent compter sur l'appui d'un réseau structuré d'anciens étudiants du CERDI qui exercent des responsabilités importantes dans le domaine du développement et de la coopération internationale. Plus d'info : annuaire des anciens du CERDI (http://eden.cerdi.org/). On les trouve dans les grandes institutions internationales :

  • la Banque mondiale et le Fonds Monétaire International, où une cinquantaine d'anciens étudiants constitue la plus importante communauté d'économistes formés dans le système universitaire francophone ;
  • les Nations Unies, aussi bien au Siège à New York que dans les institutions du système, comme la Conférence des Nations Unies pour le Commerce et le Développement (CNUCED), le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD), la FAO, l'UNICEF, PAM, UNESCO, ...;
  • l'OCDE ;
  • la Commission Européenne ;
  • les institutions économiques régionales (banques centrales, banques de développement, …). Ils sont aussi très présents dans la coopération bilatérale pour le développement, notamment à l'Agence Française de Développement.

Contenu

Semestre 1 - Parcours Economie du développement
UE 1 : Economie internationale et développement I

ECTS 10 | CM 70h

Economie du développement I

ECTS 3 | CM 20h

Politique commerciale

ECTS 3 | CM 20h

Politique de change

ECTS 4 | CM 30h

UE 2 : Etats et développement

ECTS 8 | CM 55h

Economie publique

ECTS 3 | CM 20h

Economie de la réglementation

ECTS 3 | CM 20h

Economie politique

ECTS 2 | CM 15h

UE 3 : Outils et méthodes

ECTS 12 | CM 92h | TD 39h

Techniques quantitatives

ECTS 5 | CM 52h | TD 23h

Econométrie

CM 30h | TD 15h

Analyse de données

CM 8h | TD 8h

Statistiques

CM 14h

Théorie des jeux

ECTS 3 | CM 20h

Techniques d'enquête

ECTS 3 | CM 20h

Anglais

ECTS 1 | TD 16h

Semestre 1 - Parcours AEDI APE
UE 1: Economie internationale

ECTS 9 | CM 60h

Economie du développement

CM 20h

Economie européenne

CM 20h

Mondialisation et localisation

CM 20h

UE 2: Finance internationale

ECTS 9 | CM 64h

Marchés d'actifs

ECTS 3 | CM 24h

Financement international du développement

ECTS 3 | CM 20h

Analyse financière

ECTS 3 | CM 20h

UE 3: Outils et méthodes 1

ECTS 12 | CM 65h | TD 38h

Techniques quantitatives

ECTS 6 | CM 45h | TD 12h

Econométrie 1

CM 24h

Gestion de bases de données

CM 6h | TD 4h

Statistiques

CM 15h | TD 8h

Techniques d'enquête

ECTS 3 | CM 20h

Anglais 1

ECTS 2 | TD 16h

Projet d'insertion professionnelle (PIP)

ECTS 1 | TD 10h

Semestre 2 - Parcours économie du développement
UE 4 : Economie internationale et développement II

ECTS 6 | CM 50h

Economie du développement II

CM 20h

Politique budgétaire et développement

CM 30h

UE 5 : Micro-économie appliquée au développement

ECTS 8 | CM 65h

Analyse financière

CM 20h

Economie industrielle

CM 15h

Economie agricole

CM 30h

UE 6 : Application des acquis

ECTS 16 | TD 16h

Anglais

TD 16h

Rapport d'économétrie

Stage (2 mois minimum)

Application Analyse de données (rapport d'économétrie)

Semestre 2 - Parcours AEDI APE
UE 4: Pré-spécialisation (3 obligatoires sur 4)

ECTS 9 | CM 90h

Organisation et analyse comparée des systèmes de santé

ECTS 3 | CM 30h

Ressources naturelles et environnement

ECTS 3 | CM 30h

Economies émergentes

ECTS 3 | CM 30h

Politique budgétaire et développement

ECTS 3 | CM 30h

UE 5: Etat et entreprises

ECTS 4 | CM 40h

Economie publique

ECTS 2 | CM 20h

Théorie de la firme

ECTS 2 | CM 20h

UE 6: Outils et méthodes 2

ECTS 8 | CM 37h | TD 26h

Econométrie 2

ECTS 3 | CM 12h | TD 10h

Conduite de projets

ECTS 3 | CM 25h

Anglais 2

ECTS 2 | TD 16h

UE 7: Application des acquis

ECTS 9

Stage professionnel (2mois minimum)

Semestre 3
UE 1 : Fondement de l'analyse de projets

ECTS 15 | CM 106h | TD 12h

Analyse économique des projets

ECTS 4 | CM 30h

Management de projet et des risques

ECTS 4 | CM 24h | TD 12h

Aspects juridiques et administration des contrats

ECTS 3 | CM 20h

Évaluation financière de projet

ECTS 3 | CM 20h

Aspects socio-organisationnels et humains

ECTS 1 | CM 12h

UE 2 : Fondements de l’économie du développement I

ECTS 6 | CM 40h

Macro-économie du développement

ECTS 3 | CM 20h

Financement international et aide au developpement

ECTS 3 | CM 20h

UE 3 : Méthodes d'analyse

ECTS 9 | CM 60h | TD 36h

Econométrie avancée

ECTS 3 | CM 20h | TD 20h

Conduite de projets

ECTS 2 | CM 20h

Economie expérimentale

ECTS 3 | CM 20h

Economic and General English

ECTS 1 | TD 16h

Semestre 4
UE 4 : Outils appliqués aux projets

ECTS 10 | CM 6h | TD 46h

Traitement de données d'enquête

ECTS 5 | CM 6h | TD 16h

Géomatique

ECTS 4 | TD 14h

Professional and General English

ECTS 1 | TD 16h

UE 5 : Application d'analyse de projets

ECTS 20 | CM 276h | TD 4h

Séminaires d'application des projets

ECTS 5 | CM 60h

Projet tutoré et/ou stage

ECTS 10 | CM 180h

Stratégies de consultation et de communication

ECTS 1 | CM 6h | TD 4h

Projet en équipe

ECTS 4 | CM 30h

Conditions d'admission

Accès à la formation

1ère année du MASTER :

  • Les étudiants ayant une licence d'économie peuvent intégrer le Master "Analyse Economique et Développement International" parcours AEDI-APE. Les étudiants ayant un autre diplôme doivent demander une dérogation.
  • Les étudiants du Master "Analyse Economique et Développement International" parcours Economie du développement proviennent de la 1ère année de Magistère.

2ème année du MASTER :

  • Les étudiants recrutés ont un double recrutement.
  • La majorité des étudiants proviennent de la deuxième année de magistère (première année de master Analyse Economique et Développement International Parcours Economie du Développement) pour lesquels une moyenne égale à 12/20 est exigée.
  • Un recrutement extérieur est organisé pour les étudiants titulaires d'une première année de master ou d'un diplôme reconnu équivalent. Un examen du profil des candidats est effectué sur la base : 1) du dossier de candidature, 2) des épreuves écrites d'économie du développement et d'économétrie et 3) d'un entretien oral. Après analyse du dossier, un étudiant titulaire d'un M1 en sciences économiques dans une université française peut être dispensé des épreuves écrites. Les nouveaux entrants constituent 1/3 de la classe, les 2/3 restant étant constitués par les étudiants venant de la deuxième année du Magistère.

Organisation de l'examen du profil des étudiants

  • Examen du dossier de candidature (voir "inscription" ci-dessous) ; au vu du dossier le candidat est, ou non, autorisé à se présenter aux épreuves écrites ;
  • Epreuves écrites comprenant : une épreuve d'économie du développement et une épreuve d'économétrie ;
  • Entretien oral avec les responsables du Master et du Magistère.

Niveau d'entrée : BAC+3

Inscription

Site de candidature : http://candidature.u-clermont1.fr/

Les étudiants étrangers doivent vérifier si leur pays d'origine est concerné par la procédure de l'espace Campus France sur le site : http://www.campusfrance.org/fr/a-etudier/etudes01-1.htm

Poursuite d'études

Pour les étudiants suivant en parallèle la spécialité « économie du développement » (2/3 de la classe en moyenne) : possibilité de poursuivre des études amenant au doctorat de sciences économiques, en particulier au sein de l'Université d'Auvergne. En moyenne, entre 25% et 30% poursuivent un doctorat.

Débouchés professionnels

  • Perspectives

Les jeunes diplômés peuvent travailler dans des organismes de la coopération française (tels que le Ministère des Affaires Etrangères, l'Agence Française de Développement), dans les sociétés d'étude et Organisations Non Gouvernementales à vocation internationale ou régionale, dans les grandes banques et entreprises à vocation internationale, dans l'administration et collectivités locales, dans des cabinets d'évaluation de programmes et projets, ou encore comme assistant de recherche.

Ils peuvent aussi postuler à des emplois de jeunes professionnels des Institutions Internationales, comme la Banque Mondiale, le Fonds Monétaire International, la Commission Européenne, la Banque Africaine de Développement, CNUCED, des institutions de l'ONU (FAO, FIDA, PAM, ONUDI, …) ou, encore d'autres institutions internationales.

Les ressortissants des pays en développement peuvent aussi accéder aux hautes fonctions de l'administration et aux Universités et centres de recherche de leur pays.

  • Emplois occupés

Quelques exemples de postes occupés par des diplômé(e)s des années antérieures :

Agent de développement, analyste de risque de projet, animateur des programme européens (analyse, gestion et suivi), assistant de recherche, assistant technique en politique sociale, attaché économique au service économique de la coopération française, chargé d'étude, chargé d'études économiques, chargé de mission, de coopération et de développement, chargé des projets et de programmes de développement, conseiller micro-crédit, consultant en évaluation d'impact de projet, expert junior, gestionnaire des fonds européens, ingénieur d'étude, manager de commerce, superviseur de projet, volontariat international

  • Missions et fonctions

Quelques exemples de fonctions exercées par des diplômé(e)s des années antérieurs :

  • Accompagnement des personnes exclues du système bancaire qui veulent créer leur entreprise.
  • Suivi et coordination de l'aide au développement.
  • Sélection, instruction, suivi et évaluation d'une enveloppe de projets subventionnés par la France ; coordination des projets des ONG ; suivi de coopération décentralisée et suivi aide humanitaire ; suivi de l'aide budgétaire.
  • Etude de marché sur la situation des entreprises investies dans les énergies renouvelables et l'efficacité énergétique en Afrique.
  • Appui méthodologique au suivi des programmes de la Commission Européenne
  • Evaluation des coûts de revient pour des projets de transports.
  • Gestion d'enquêtes et traitement des bases de données micro-économiques. Analyses statistiques et économétriques.
  • Coordination de liens et mise en réseau des acteurs de la coopération française en Afrique.
  • Evaluation des politiques publiques au niveau européen.
  • Suivi et prise en charge des composantes financières et de recherches, dans le cadre d'un programme mis en œuvre par Transparency International.
  • Etude des dossiers de financement pour des entreprises.
  • Management et évaluation d'impact d'un programme de développement au Pérou.
  • Chargé du suivi macroéconomique, finances publiques, gestion de projet et suivi de l'aide publique au développement.
  • Instruire les dossiers de demande de subventions dans le cadre de Fonds Européen de Développement Régional (FEDER).
  • Formation des agents régionaux à l'utilisation d'un logiciel de suivi des politiques publiques en région et assistance technique.
  • Elaboration d'un portail digital d'information sur l'attention du séisme de janvier 2010 en Haïti. Appui à la définition des catégories du portail. Recherche, sélection, analyse et intégration de ressources dans les différentes catégories.
  • Accompagnement des collectivités locales dans leur développement. Rédaction d'études économiques, stratégie et financement de projets.
  • Évaluation de la politique publique dans le milieu forestier.
  • Lancement des appels à projets, appui technique auprès des acteurs de la société civile dans la formulation de leurs projets, suivi-évaluation des projets.

Pour accéder aux enquêtes portant sur le devenir des diplômés, rendez-vous sur le site de l'Université d'Auvergne : http://www.u-clermont1.fr/insertion-professionnelle-des-etudiants.html

Statistiques

Chiffres clés

D'après enquête interne, réalisé auprès des étudiants.

Répartition géographique des débouchés depuis 1988 par rapport au nombre d'inscrits :

  • 49 % en France Métropolitaine
  • 24 % en Afrique
  • 9 % aux Etats-Unis
  • 5 % en Europe
  • 3 % aux DOM-TOM et
  • 10 % dans diverses parties du monde

Orientations professionnelles des débouchés depuis 1988 par rapport au nombre d'inscrits :

  • 21 % Coopération française
  • 18 % Institutions internationales
  • 14 % Enseignement supérieur et recherche
  • 12 % Consulting
  • 11 % Collectivités territoriale
  • 8 % Fonction Publique nationale et étrangère
  • 7 % ONG, Associations
  • 7 % Divers métiers du développement

Consultez aussi le site « Observatoire de l'insertion professionnelle des diplômés de l'Université d'Auvergne »

Lien : http://www.u-clermont1.fr/insertion-professionnelle-des-etudiants.html

Etudes à l'étranger

Possibilité de suivre des études à l'étrangers dans le cadre des accords de mobilités de l'Ecole d'Economie (plus d'info : http://www.economie.u-clermont1.fr/etudier-a-l-etranger.html).

Liste de contacts

Responsable de formation

Claudio ARAUJO
Maître de conférences
Tél. +33 4 73 17 74 20

Scolarité

Corinne JULHE
Responsable de la scolarité
Tél. 04 73 17 74 64

Stage

Sandra GIOUX
Responsable des stages
Tél. 04 73 17 74 66

Équipe pédagogique

Mahassen AISSA
(évaluation financière de projet) ESC Clermont

Catherine ARAUJO-BONJEAN
(économie agricole) Cerdi, CNRS

Cécile BATISSE
(économie du développement) Cerdi, UdA

Ekrame BOUBTANE
(Politique commerciale) Cerdi, UdA

Florent BRESSON
(Economie publique)

Jean-Claude CASALEGNO
(management d'équipe et stratégie de communication) FBS

Lisa CHAUVET
(finacement international et aide au développement) DIAL

Vianney DEQUIEDT
(théorie des jeux, économie industrielle) Cerdi, UdA

Michael EMAZADEH
(aspects juridiques de contrats) UBP

Philippe GUICHANDUT
(micro-crédit) Fondation Grameen

Gwenolé LE VELLY
(analyse d'impact, planification et contrôle opérationnel) Cerdi, UdA

Clément MATHONNAT
(économétrie) Cerdi, UdA

Jean-Pierre ORUS
(projets d'infrastructure) RFF

Patrick PLANE
(économie de la règlementation) Cerdi, UdA

Pascal REYNTJENTS
(projets socio-économiques) IOM

Jocelyne VAUQUELIN
(projets de développement et financement des projets) Cefeb, AFD

Jenny AKER
(impact analysis) Tufts University

Claudio ARAUJO
(analyse économique des projets, économétrie) Cerdi, UdA

Pascale BACHELARD
(anglais économique) UdA

Simone BERTOLI
(économie du développement et migration) Cerdi, UdA

Delphine BOUTIN
(économie expérimentale) CERDI, UdA

Jean-François BRUN
(économie du développement) Cerdi, UdA

Antoine CAZALS
(planification et contrôle opérationnel) Cerdi, UdA

Jean-Louis COMBES
(macro-économie du développement, économétrie) Cerdi, UdA

Bity DIENE
(économie des ressources humaines) Cerdi, UdA

Nicolas FORNAGE
(Projet d'infrastrucure) AFD

Samuel GUERINEAU
(finacement international et aide au développement) Cerdi, UdA

Christian HUGUES
(projets socio-économiques) Evalua

Kelly LABAR
(projets institutionnels) FERDI

Francesca MARCHETTA
(management de projets et des risques, analyse des données d'enquête) Cerdi, UdA

Alexandru MINEA
(macro-économie du développement) Cerdi, UdA

Stéphanie PICARD
(gestion et évaluation des risques de crédit) AFD

David POTTS
(Project analysis in developing countries) University of Bradford

Olivier SANTONI
(géomatique) Cerdi, UdA

Informations pratiques

ECOLE D'ECONOMIE

41 boulevard François-Mitterrand - CS20054
63002 CLERMONT-FERRAND
Tel. 04 73 17 74 62


Nota Bene

Le Master Analyse de projet de développement peut être obtenu lors de la 3ème année de magistère

Responsable de Formation

Claudio Araujo, Maître de conférences
claudio.araujo@udamail.fr


Scolarité

Flora DAVIS-MORIN
scola.economie@udamail.fr
Tél : +33 4 73 17 74 01


Candidatures

Site de candidature :
https://candidature.uca.fr/WebCiell2/


Dates Clés

Ouverture des inscriptions : 01 février 2017
Clotûre des inscriptions : 10 mars 2017



Annales

Clermont Université Université Clermont Auvergne